L'actu Live

La méthode mathématique pour gagner au PMU

© méthode mathématique pour gagner au pmu

Afficher Masquer le sommaire

La méthode mathématique un outil pour gagner au PMU

Et si vous appliquiez une méthode mathématique pour gagner au PMU ?

Pour pouvoir réussir au PMU et par conséquent passer de novice à parieur professionnel, vous devez maîtriser les fondamentaux et être capable d’analyser les différentes courses et les chevaux que vous allez parier.

Comme la plupart des cas, le parieur novice n’est pas équipé de connaissances et est obligé de suivre les pronostics publiés sur les sites les plus connus et dans la presse ou de parier en sélectionnant certains chevaux populaires.

Cependant, sur le long terme, cette méthode n’améliore pas les chances de gagner. Au contraire, même si vous gagnez occasionnellement, vous perdrez lentement votre argent sans vous en rendre compte !

Il est important de réaliser que si vous pariez comme la majorité des parieurs, vous obtiendrez des résultats identiques à ceux de la majorité. Mais, comme vous le savez, seul un petit pourcentage de parieurs gagne réellement de l’argent avec les courses de chevaux. Le parieur compétent a une stratégie particulière. Il a été formé à diverses stratégies et a accumulé une compréhension approfondie. Mais cela ne suffit pas ! Pour réussir, il est également nécessaire d’examiner les cotes en temps réel pour prendre ses propres décisions et, par conséquent, être gagnant sur le long terme.

Comme nous l’avons déjà expliqué, le fait d’avoir une solide compréhension des différents facteurs à prendre en compte améliorera considérablement votre expérience globale des paris hippiques. Il existe trois méthodes pour améliorer vos capacités dans ce domaine.

  1. La première méthode est universelle et, de toute évidence, la plus courante. Pariez et analysez encore et encore et encore. Vous remarquerez que les réponses finiront par être révélées instantanément, sans même vous en rendre compte. Cela peut vous permettre d’améliorer vos paris. L’inconvénient est que vous serez plus lent et que vous risquez de perdre une somme d’argent importante au début. Si vous recherchez des gains plus rapides, ce n’est peut-être pas la meilleure option.
  2. La deuxième méthode consiste à prendre des leçons auprès d’experts qui sont de véritables spécialistes du gazon. Il vous sera certainement proposé la technique du carré de 9 cases ou carré magique, ou encore différents tableaux a compléter, comme les tableaux des gains.  En suivant leurs conseils, vous serez en mesure de constater une progression positive dès le début du mois.
  3. La troisième méthode est d’employer un algorithme ou une méthode mathématique pour réussir au PMU. C’est un excellent moyen d’améliorer vos capacités de jeu. L’avantage de cette méthode est qu’elle ne nécessite pas l’utilisation du tableau magique, car les résultats sont immédiats.

Il vous appartient ensuite de mêler leurs techniques à votre expérience personnelle. C’est le résultat de la combinaison de ces trois éléments qui permet à certaines personnes de vivre extrêmement confortablement grâce aux courses de chevaux.

Le fait de jouer au PMU implique que vous acceptez le règlement officiel des courses. Vous êtes donc invité à prendre connaissance des règles du PMU avant de jouer.

La méthode mathématique pour gagner au PMU

Une méthode mathématique pour gagner au PMU? Il est désormais possible de vous aider à gagner au PMU grâce aux pronostics hippiques en ligne. Ces pronostics sont faits par des professionnels qui travaillent dans le domaine depuis plusieurs années.

Leur métier consiste à analyser les courses hippiques et à proposer des pronostiques pour chaque course pmu ou quinté. Ces pronostics sont basés sur la répartition des gains, la forme du cheval et bien d’autres éléments encore, afin de fournir aux turfistes une analyse précise et complète. Si vous êtes un passionné de courses hippiques, vous savez déjà que le pari mutuel est avant tout un jeu de hasard.

À lire aussi  Pourquoi la crypto monnaie chute aujourd'hui ?

Ainsi, il n’est pas possible de gagner systématiquement aux courses Pmu et ce quelque soit votre niveau en tant que turfiste. Pour autant, il existe bel et bien une méthode qui permet à chacun de mettre toutes les chances de son côté pour faire du pari mutuel un jeu gagnant.

Vous pouvez donc trouver facilement sur internet des sites spécialisés proposant des méthodes mathématique pour miser sur les chevaux qui ont les meilleures chances de remporter la course pmu du jour. Citons également la méthode 2/4 pour le trot, la méthode 2/4 pour le plat et la méthode pour l’obstacle.

Les pronostiqueurs professionnels se chargent alors d’analyser toutes les informations relatives aux différents chevaux participant à la compétition afin de fournir des pronostics  gratuits ou payants basés sur des méthodes mathématique selon votre budget et vos attentes .

 

tableau pour gagner au pmu
tableau pour gagner au pmu

Les pronostics mathématiques pour gagner au PMU

Le turfiste peut décider de suivre les pronostics PMU.

Il peut aussi se laisser guider par son instinct pour trouver le cheval gagnant. Dans ce cas, il devra toutefois être capable de prendre en compte les probabilités et les statistiques. En effet, ces dernières permettent aux turfistes d’établir des stratégies plus élaborées qui leur permettront d’améliorer leurs chances de gagner au PMU.

Lorsqu’un parieur choisit d’utiliser un logiciel spécialisé pour faire ses pronostics hippiques, il doit prendre en compte différents paramètres avant de fixer son choix sur l’un ou l’autre des logiciels proposés par les sites de bookmakers français. Ces paramètres sont notamment :

  • sa connaissance du monde hippique
  • ses expériences passées
  • ses connaissances mathématiques
  • la qualité du système informatique mis à sa disposition.

Les statistiques et les probabilités au PMU

Les courses hippiques sont des paris qui se font à l’aide de chevaux. Le turf est un jeu d’argent dont le principe est de deviner quel sera le gagnant à la fin de chaque course.

Les paris hippiques sont donc basés sur des statistiques et probabilités, c’est pourquoi il est important d’en connaître les règles afin de minimiser vos pertes.

Il existe trois types de paris hippiques :

  • Le tiercé: c’est un pari qui consiste à désigner les 3 premiers chevaux du classement après une course.
  • Le quarté +: c’est un pari qui consiste à désigner les 4 premiers chevaux du classement après une course.
  • Le quinté +: c’est un pari qui consiste à désigner les 5 premiers chevaux du classement après une course.

Les bases de la méthode mathématique pour gagner au PMU

Utiliser une méthode mathématique pour gagner au PMU qui repose sur le calcul des probabilités. Cette méthode est très utilisée pour les courses de chevaux, elle permet d’augmenter considérablement vos chances de gagner. En effet, grâce à cette méthode vous pouvez anticiper les résultats et donc réduire votre risque lorsque vous placez un pari hippique. Pour la mettre en œuvre il faut tout d’abord déterminer la cote finale du cheval que vous souhaitez jouer et ensuite faire une estimation des rapports du cheval joué et du rapport combiné en utilisant l’arbre généalogique (mise à jour quotidienne).

Il existe différentes formules mathématiques pour calculer les rapports des chevaux qui sont disponibles sur internet ou sur papier libre.

Les formules mathématiques utilisées par les parieurs sont complexes. Les coefficients sont les rapports que le cheval a avec le reste de ses concurrents. Les rapports calculés sont ensuite multipliés avec la cote finale du cheval pour obtenir un rapport de cote final.

Le calcul du rapport combiné est le rapport des rapports entre deux chevaux qui se sont affrontés sur la même course. Ce rapport est calculé en multipliant le rapport de cote final du cheval par la valeur du rapport combiné. Le rapport combiné est le rapport entre deux chevaux qui ont été joués sur la même course. Il permet d’obtenir un coefficient compris entre 0 et 100.

Exemple de calcul
Pour le cheval 1 :
= = × × + × × +
= = + ×
* = +
* = + ×
Le rapport combiné est donc égal à :
= × × + × × + × ×
= + =
= = 0,525
Le cheval 1 a gagné 5/7 contre le cheval 2.
Le rapport combiné est donc égal à : = × + × + × + × + ×= 5,25

À lire aussi  Ce qu'il faut savoir sur un simulateur de rachat de crédit immobilier

Calcul du handicap

Un handicap est un coefficient multiplicateur appliqué aux résultats des concurrents. Ce coefficient permet d’attribuer un malus à l’un de ces derniers.
Exemple : si le cheval 1 a gagné 5/7 à l’issue du parcours, le handicap appliqué sera de :
– 0,5 pour un parcours sans faute ;
– 1 pour un parcours avec une seule faute grave ou une faute simple ;
– 1,5 pour un parcours avec deux fautes graves ou deux fautes simples.
Le handicap est appliqué aux résultats obtenus lors de l’épreuve en question.

Exemple : si le cheval 1 a obtenu un malus de 5/7, le handicap est donc égal à :
– 1 pour une faute simple ;
– 2 pour une faute grave ou une faute double ;
– 3 pour une faute très grave ou une faute triple.

Si un concurrent obtient un handicap de 0,5 à l’issue de son parcours, il n’aura pas droit à un malus, quel que soit le résultat obtenu par ailleurs. En revanche, si l’écart entre les deux résultats est de plus de 0,5, le concurrent sera pénalisé.

Exemple : si le cheval 1 obtient un malus de 5/7 et un handicap de 0,5 à l’issue de son parcours, il n’aura pas droit à un malus.
Si le handicap appliqué est différent de celui indiqué ci-dessus (par exemple, si la faute a été commise en dernier lieu), le concurrent ne sera pas pénalisé.

Malus pour une faute commise en dernier lieu

Si la faute est survenue en dernier lieu lors de l’épreuve, le malus sera appliqué au résultat obtenu lors de cette épreuve.
Par exemple, si le cheval 1 a obtenu un malus de 5/7 à l’issue de son parcours, il n’aura pas droit à un malus.

En revanche, si le cheval a commis une faute en dernier lieu lors de l’épreuve, il sera pénalisé et son handicap sera calculé sur la base du résultat obtenu lors de cette épreuve.

Malus pour une faute commise lors d’une course précédente

Si le concurrent a déjà subi un malus à l’issue d’une course, celui-ci pourra être cumulé avec le malus de la course précédente.
Exemple 1 : si le cheval 1 a subi un malus de 5/7 lors de la dernière course, il pourra être cumulé avec le malus de la prochaine course.
Exemple 2 : si le cheval 1 a subi un malus de 0,5 /7 lors de la dernière course, il ne sera pas pénalisé lors de la prochaine.

Le cas particulier des handicaps liés à l’âge

Les handicaps liés à l’âge sont pris en compte lors du calcul des pénalités, et notamment le cas particulier de la réduction du coefficient de la pénalité en cas de faute commise par un cheval âgé (par exemple, le cheval 2 qui a commis une faute lors de la dernière course aura droit à un malus sur cette course, mais sera sanctionné par une réduction du coefficient de pénalité de la course).

Le calcul des pénalités

Le montant des pénalités est calculé en tenant compte de la faute commise, de l’âge du cheval et des pénalités déjà payées. Le coefficient de pénalité appliqué au cheval en fonction de son âge est calculé par un logiciel spécifique, qui prend en compte les données suivantes :

  1. L’année et le type d’élevage.
  2. Le sexe du cheval.
  3. La catégorie du cheval (poney, cheval de galop, trotteur).
  4. La course.
  5. Le type de course (simple, monté, attelé).
  6. La distance.

Les pénalités sont ensuite multipliées par le coefficient fixé pour chaque catégorie et par la valeur du cheval.

Exemple 1 : si le cheval a commis une faute lors de la dernière course, il sera pénalisé par un malus de 3/7 sur cette dernière course et par une réduction du coefficient de pénalité des autres courses.

Vous pouvez également créer une feuille excel personnalisée et vous aider de tableaux  si vous le souhaitez.

Les chevaux et les paris au PMU

Les courses hippiques sont un véritable sport à part entière.

Le PMU est une société française qui propose des paris sur différents événements de courses hippiques, notamment les courses de chevaux. Cette société a été créée en 1930 et elle fait partie des plus grandes sociétés de paris au monde. Elle regroupe plus d’un million de joueurs inscrits chaque jour et propose près de 60 000 paris par jour. Depuis le début du siècle, elle a su se faire une place dans l’univers des courses hippiques, et ce grâce à la qualité de son offre mais également grâce aux diverses innovations qu’elle propose régulièrement pour satisfaire ses clients.

À lire aussi  Comment calculer son quotient familial ?

Le Pari mutuel urbain PMU est une entreprise française de paris hippiques dont les activités sont la conception, la promotion, la commercialisation et le traitement des paris sur les courses de chevaux.

Les paris PMU ont toujours été très populaires en France car ils permettent aux clients d’obtenir un avantage financier important tout en restant simple d’accès, tant sur Internet que dans les points physiques. Ces avantages sont bien sûr conditionnés par la réussite du cheval ou du jockey choisi pour participer à la course. Pour pouvoir profiter pleinement de cet avantage financier, il faut savoir que le client doit être capable de trouver facilement le cheval gagnant ou encore le jockey favori qui sera choisi pour participer à la course afin que ce soit profitable pour lui.

  • Lorsqu’on veut gagner beaucoup d’argent grâce au turf, il est nécessaire de miser correctement.
  • Il existe 2 types principaux :
    – Le type couplé
    – Le type trio

Les cotes et les rapports au PMU

Les courses hippiques sont un jeu qui consiste à parier sur les chevaux. Quand on parie sur les courses hippiques, il faut bien connaître le cheval avant de placer son pari.

Le pari permet aux joueurs de gagner des sommes considérables. Si vous voulez en savoir plus, visitez ce site pour mieux comprendre l’univers des courses hippiques.

Les erreurs à éviter pour gagner au PMU

Il est important de connaître certaines règles avant de se lancer dans le monde des courses hippiques.

Il faut savoir par exemple que pour gagner au PMU, il est nécessaire d’utiliser un jeu simple et facile à comprendre.

Il faut aussi savoir qu’il existe plusieurs types de courses hippiques, dont les courses de trot attelé, les courses d’obstacles, les courses de plat et bien évidemment les courses de chevaux. En ce qui concerne la course du quinté+, celle-ci vous propose différents gains. Si vous choisissez une course sans enjeu sur une distance réduite (moins de 1 600 m), alors votre gain sera limité à 50 % ou 60 % du montant total mis en jeu. Si par contre vous prenez part à la course sur une distance supérieure à 1 600 m, alors votre gain sera limité à 80 % ou 90 % du montant total mis en jeu. Pour espérer gagner au PMU, il est donc primordial de faire son choix en fonction des caractéristiques des chevaux et non pas selon ses prétentions personnelles.

Les critères que vous ne pouvez pas négliger pour gagner au PMU :

  • La qualité du cheval
  • Le jockey
  • Le driver

Les astuces et les conseils pour gagner au PMU

Vous souhaitez gagner au PMU ? Vous avez entendu parler de courses hippiques mais vous ne savez pas comment y participer? Si vous voulez placer votre argent dans les courses hippiques, assurez-vous d’avoir connaissance des règles et des astuces pour optimiser vos chances de gains. Pour réussir à gagner au PMU, il faut avant tout comprendre le principe du jeu.

Les courses hippiques consistent en une confrontation entre un cheval et un jockey sur une distance donnée (courses de plat ou obstacles).

Le gagnant est celui qui arrive premier dans la course.

Il existe 2 types de paris :

  • Le pari simple : C’est le plus commun, c’est-à-dire que l’on choisit un cheval pour lequel on pense qu’il va gagner.
  • Le Pari couplé : On peut miser sur 2 chevaux qui sont associés à un numéro porte bonheur. Ce sont rarement des chevaux déjà connus du grand public.

Il est possible de gagner au PMU avec une méthode mathématique, c’est à dire en sachant quels chevaux jouer et quand les jouer.

N’oubliez pas que le hasard domine au PMU !