L'actu Live

Quels sont les dangers de la radiofréquence pour lutter contre la cellulite ?

La radiofréquence est une méthode que les médecins proposent depuis plus de 10 ans.

Afficher Masquer le sommaire

Elle est pratiquée au niveau du cabinet du praticien et a pour rôle de lutter contre la cellulite et de ralentir le vieillissement.

A travers notre article, nous allons vous citer les dangers de la radiofréquence ainsi que le nombre de séances à faire pour obtenir des résultats pertinents. Nous vous invitons donc à continuer de lire les lignes suivantes.

Comment se déroule une séance de radiofréquence pour lutter contre la cellulite ?

Avant de commencer à traiter la cellulite avec la radiofréquence, le médecin va déterminer la zone à traiter et les objectifs que le patient souhaite atteindre. Il va aussi calculer l’âge de la peau, en prenant en compte le style et l’hygiène du patient. Il va ensuite établir un calendrier des séances.

Parfois, le médecin applique une crème anesthésiante sur la zone à traiter afin de ne pas avoir des douleurs lors de la radiofréquence. Puis, il applique une pièce à main sur la peau. On ressent alors une chaleur provoquée par les ondes émises. Le médecin va ainsi traiter toutes les zones qui ont de la cellulite dans le corps.

5 à 6 séances sont nécessaires pour traiter chaque zone et avoir de bons résultats. Il faut faire une séance de radiofréquence chaque 3 semaines, et chaque séance doit durer 30 minutes. Ces détails sont déterminés selon l’âge de chaque patient ainsi que l’état de sa peau.

Ce qui est certain, c’est qu’à la fin de chaque séance, vous remarquerez des résultats progressifs, même après la fin du traitement. Ceci dit, il faut faire des entretiens de suivi tous les 4 à 12 mois pour que votre traitement dure dans le temps.

Enfin, il faut savoir qu’il y a des appareils qui traitent le relâchement cutané en une seule séance seulement.

Quels sont les dangers de la radiofréquence pour éliminer la cellulite ?

Comme tout traitement médical où on utilise une radioactivité, on peut faire face à certains risques. En effet, même si la médecine a beaucoup évolué, lorsqu’on traite la cellulite avec la radiofréquence, certains dangers existent, mais ils sont minimes.

Pour cela, il est nécessaire d’effectuer ce traitement chez un spécialiste en chirurgie esthétique ou un dermatologue et non pas chez n’importe quel médecin. Actuellement, plusieurs esthéticiennes proposent la radiofréquence pour éliminer la cellulite après avoir suivi des formations, mais il est conseillé de les éviter.

Le risque le plus dangereux du traitement avec la radiofréquence est le risque de brûlure. En effet, la chaleur interne peut dépasser 75°, ce qui peut causer des brûlures. Un autre risque dont parlent les médecins est le risque cancérigène. En effet, plusieurs études, qui ont été effectuées auparavant, ont démontré que chaque personne qui fait de la radiofréquence pour lutter contre la cellulite va avoir un cancer de la peau après quelque temps. L’étude a été faite sur des patients qui ont opté pour la radiofréquence afin d’éliminer la cellulite et qui ont eu un cancer de la peau par la suite.

Il est donc conseillé de collecter le maximum d’information sur ce traitement avant de le débuter.

Les effets secondaires de la radiofréquence

Les effets secondaires de la radiofréquence sont minimes et disparaissent au bout 24 à 48 h. Parmi ces effets indésirables, nous citons les suivants :

  • Les rougeurs sur les zones traitées ;
  • Les troubles de la sensibilité qui sont dus à la chaleur ;
  • Les œdèmes ;
  • L’hyperpigmentation de la zone qu’on a traitée ;
  • Les cloques et les gonflements.

A la fin de chaque séance, il est conseillé de ne pas s’exposer au soleil et d’éviter de sortir lorsque les températures sont élevées. Il est donc préférable de faire des séances de radiofréquence en hiver ou en automne. Il faut éviter l’été.

Les contre-indications de la radiofréquence

La radiofréquence est à éviter dans certains cas, notamment pour les personnes qui portent un pacemaker ou un implant métallique et toutes les femmes enceintes ou allaitantes. La radiofréquence est également déconseillée aux personnes qui souffrent d’affections cutanées, comme le psoriasis, l’eczéma, etc.

Enfin, les personnes qui portent des cicatrices en relief doivent éviter la radiofréquence.