L'actu Live

Comment réaliser une veille juridique ?

© faire une veille juridique

Afficher Masquer le sommaire

Tout savoir sur la veille juridique

En entreprise on distingue 4 types de veille.

  1. La veille stratégique
  2. la veille économique
  3. la veille technologique
  4.  la veille juridique

La veille juridique est en premier la veille sur l’état et l’évolution du droit. Pour éviter un manque d’efficience, la distraction ou dispersion et la sur-information il convient de définir une stratégie de veille.

Pour réussir une veille juridique, l’entreprise doit mettre en place une bonne stratégie que nous vous invitons à découvrir dans ce contenu.

Qu’est-ce que la veille juridique ?

La veille juridique, consiste à l’analyse et au suivi des nouvelles réglementations ainsi que celles qui sont en préparation sur le plan national et européen. Elle intègre deux sujets de veille qui se complètent : la veille législative et la veille réglementaire. Cette activité permet à une entreprise ou un individu de s’informer des récentes dispositions juridiques qui sont entrées en vigueur.

La veille est une activité continue à la différence de la recherche d’informations qui est une action ponctuelle. Dans le domaine juridique la recherche d’information autour du droit peut-être une action de veille si elle se répète de façon régulière.

Le chargé de veille conçoit, met en oeuvre et fait évoluer les dispositifs de veille concurrentielle, juridique, technologique… en interne comme en externe.

À lire aussi  Comment rendre ma trottinette électrique conforme à la loi ?

Détecte et aide à l’anticipation des changements survenant dans l’environnement technique et/ou socioéconomique de l’entreprise et susceptibles d’en affecter l’activité, signale les opportunités et informe sur les risques et les tendances.
Met en place des réseaux permettant la cartographie des flux et des acteurs.

Adopter les outils de veille juridique adéquats

L’adoption des outils de veille juridique adéquats vous permet d’automatiser cette tâche. Ainsi, vous êtes certains d’être informé en temps réel lorsqu’il y a des informations qui sont susceptibles de vous intéresser. Plusieurs outils de veille juridiques se sont révélés efficaces pour obtenir des bonnes informations et le plus tôt possible.

Il y a les blogs et les sites d’actualités juridiques qui grâce aux fonctionnalités d’alerte et aux abonnements se révèlent fiables. Certains de ces blogs comme Doctrine.fr proposent un abonnement gratuit à leur newsletter. Ainsi, au lieu de parcourir plusieurs sites Internet, vous devez juste consulter régulièrement votre boîte électronique.

Les éditeurs de manuels juridiques comme les éditions Juridicae Formations proposent également un abonnement pour recevoir les revues sous forme numérique ou en version papier. Pour une entreprise, c’est un investissement bénéfique qui doit être intégré dans le budget prévisionnel.

Vous pouvez également vous servir de Google Alerte qui permet de paramétrer des alertes à un flux RSS sur un mot ou une expression clé. Les actualités relatives à ce mot-clé vous sont envoyées par mail en fonction de la fréquence de votre choix. Ainsi, vous n’avez plus besoin de recevoir toutes les informations du site web, mais uniquement les articles sur le sujet qui vous intéresse.

la balance de la justice
la balance de la justice

Les réseaux sociaux sont également un bon moyen d’assurer la veille juridique pour les entreprises, les professionnels du droits et les étudiants. Abonnez-vous aux comptes Facebook, LinkedIn, Instagram et Tweeter des personnalités publiques notamment des spécialistes du droit. Les lanceurs d’alerte sont aussi des personnes crédibles que vous pouvez suivre. Vous devez juste identifier les sources fiables et vous abonner à ces derniers.

À lire aussi  L'application Revolut : tout savoir sur la néobanque Revolut

Vous pouvez également vous abonner aux sites web du service public afin d’être au parfum des actualités relatives aux nouvelles lois dans le pays.

Extraire les informations pertinentes

Ce serait une erreur de vous concentrer uniquement sur les informations relatives aux entreprises de votre secteur d’activité. En effet, il est possible que des informations d’ordre générales concernent également l’entreprise. Lors de la consultation des informations, il importe donc de faire un tri. Cela revient à prendre en compte toutes les informations, mais à ne retenir que celles qui paraissent utiles.

La maîtrise de l’information juridique

Les autorités ainsi que les entreprises évoluent dans un contexte de digitalisation de l’information qui est de plus en plus complexe. C’est ainsi dans tous les domaines. Il est devenu courant de trouver des fausses informations sur la toile, et même sur des sites Internet populaires. En quelques instants, ces informations deviennent virales. La maîtrise de l’information juridique se révèle comme un aspect important de la veille juridique. Le besoin de vite s’informer ne doit pas amener l’entreprise à accepter n’importe quelle information surtout si elle est fausse. Nous parlerons d’une veille stratégique.

Paramétrer des alertes à un flux RSS pour le suivi d’un projet de loi

La veille juridique vous oblige à mettre à jour continuellement votre système de suivi de l’actualité juridique. Quand le service juridique de l’entreprise constate un changement par rapport à un projet loi qui pourrait impacter l’entreprise, il doit suivre son évolution. Pour cela, il faudra paramétrer le système de veille pour être alerté sur l’évolution du projet loi en question. Ceci permettra à l’entreprise de prendre des mesures au bon moment et d’anticiper certains événements.

À lire aussi  Renégocier son prêt immobilier avec sa banque : les meilleurs moments

Ordonner sa veille juridique

Ordonner votre veille juridique revient à classifier les informations à suivre. Vous devez donc vous intéresser d’abord aux lois, les propositions de loi, ensuite les projets de loi et finir par les jurisprudences.

Classifiez aussi chaque information juridique en fonction des besoins de l’entreprise et surtout de son domaine d’activité.

Enregistrer les résultats de la veille juridique

Il faut que tous les employés puissent consulter les informations qui émanent de la veille juridique surveillance. L’accès à ces informations doit être libre afin que tout le monde puisse s’informer. Pour cela, vous pouvez les stocker sur un support dématérialisé et centralisé.

Vous pouvez opter pour la mise en place d’un des multiples solutions de gestion et de partage de la veille juridique entreprise. Il est possible de rassembler vos actualités sur une seule interface afin de mieux organiser le système de veille juridique. Choisissez des outils agrégateurs de contenus comme Netvibes. Par contre, Scoop.it permet surtout de partager automatiquement l’information avec les collaborateurs de votre choix.

 

La veille juridique est une activité essentielle des professionnels du droit.