L'actu Live

Quelle assurance habitation pour un logement étudiant ?

© Assurance logement étudiant

Afficher Masquer le sommaire

Quelle assurance habitation choisir pour un logement étudiant ?

Le Bac en poche, l’étudiant va découvrir une nouvelle vie et avoir son premier logement pour aller étudier dans une ville universitaire : c’est l’occasion pour lui de découvrir les joies de l’autonomie, mais aussi les responsabilités financières et les premières charges ! Assurer son logement fait partie des petites dépenses qui ne représentent pas un coût important mais qu’il convient de faire un devis d’assurance habitation et comparer pour avoir les meilleures garanties. Quelle assurance habitation choisir pour assurer son logement étudiant ? Est-ce que toutes les assurances habitation se valent pour les étudiants boursiers ou non boursiers ?

L’assurance habitation est-elle obligatoire quand on loue un logement étudiant ?

Oui ! Dès lors que vous louez un bien, vous devez l’assurer et montrer à votre propriétaire que vous êtes couvert avant d’avoir les clés et d’emménager dedans. C’est valable pour tous les types de logement pour étudiant à savoir :

  • Les logements vides type appartement F1 (1 pièce) F2 (2 ou 3 pièces) ou studio
  • Les logements meublés type chambre chez le particulier : on parle ici des logements clé en main, sans meuble à apporter
  • Les logements en colocation : dans ce cas, il faut qu’un colocataire assure le logement à son compte et divise la charge avec ses colocataires, ce qui n’est pas toujours évident quand la colocation change régulièrement d’occupants !
  • La chambre en résidence universitaire, par exemple les chambre type logement Crous
À lire aussi  Les 3 meilleurs climatiseurs mobiles 2022 : comparatif

Il faut faire des devis pour avoir le montant exact de vos mensualités mais l’assurance habitation peut varier entre 40 et 90 euros par an pour les étudiants

Le prix de l’assurance habitation va dépendre :

  • de la ville dans laquelle vous avez un logement à assurer
  • de la taille du logement. La compagnie d’assurance couvre des risques et plus la surface est grande, plus les risques le sont aussi.
  • de la formule d’assurance d’habitation que vous choisissez (couverture minimale ou totale). Selon l’option, le prix de l’assurance peut varier du simple au triple.

Que va couvrir l’assurance habitation d’un étudiant ? Quid de la responsabilité civile ?

L’assurance habitation va couvrir au minimum les risques obligatoires à savoir :

  • la garantie et le risque incendie
  • les risques liés aux dégâts des eaux : on parle ici des fuites chez vous mais aussi chez les voisins qui peuvent dégrader vos murs ou votre plafond comme un radiateur qui fuit ou une canalisation qui lâche.
  • la garantie contre le vol : cela permet d’assurer votre équipement contre le vol, dans l’habitation ou les caves et dépendances ! Attention de toujours conserver les factures pour justifier le vol
  • les dommages électriques (les courts circuits)
  • et enfin les bris de vitres.

Ce sont les garanties obligatoires propres à chaque contrat d’assurance habitation. L’assurance habitation englobe aussi la responsabilité civile et couvre donc l’étudiant en cas de dommages involontaires causés à un tiers.

Mais si vous êtes l’heureux parent d’un étudiant étourdi ou maladroit, vous serez ravis d’apprendre qu’il existe des assurances complémentaires que vous pouvez prendre pour protéger le logement et couvrir tout type de risque ou dégradation.

À lire aussi  L'Appli Pro de Société Générale : tout savoir sur cette formule
une bonne assurance etudiant
une bonne assurance etudiant

 

Les assurances habitations pour les étudiants à l’étranger ?

Si vous êtes amené à faire un stage long à l’étranger ou même une année complète d’Erasmus, il sera nécessaire d’assurer votre nouveau logement ! L’assurance habitation que vous aviez souscrit pour votre logement en France ne vous couvrira pas automatiquement, il est donc nécessaire de contacter votre compagnie d’assurance pour :

  • Mettre en stand by votre contrat en France si vous vous absentez plus de mois (en étudiant la clause d’inhabitation)
  • Assurer votre nouveau logement via votre assurance ou une compagnie d’assurance partenaire à la vôtre

Les assurances habitations pour les étudiants boursiers ?

Les étudiants boursiers ont l’obligation d’assurer leur logement au même titre que les autres. La seule différence pour un étudiant boursier, c’est que la part de chaque dépense est plus importante par rapport à son budget global ! Il n’y a pas forcément d’assurance habitation spéciale pour les étudiants boursiers mais en utilisant un comparateur d’assurance vous trouverez facilement celle qui vous coutera le moins cher !

Faites faire des devis en comparant les principales offres, certaines compagnie s’adaptent avec des contrats étudiants : c’est gagnant-gagnant car un étudiant, c’est un nouvel assuré qui suivra peut être avec fidélité sa compagnie d’assurance pour ses futurs logements !

En cas de sinistre dans le logement étudiant, quelle démarche ? Quelle franchise ?

Appeler les parents est en général le premier réflexe, c’est souvent le meilleur pour avoir les bons conseils ! Il faudra alors contacter votre assurance pour faire constater les dégâts et selon leur nature monter un dossier de remboursement d’assurance. Renseignez-vous aussi sur le montant de la franchise, ce sera le reste à charge une fois que l’assurance aura payé sa partie.

À lire aussi  Assurance auto temporaire, c’est quoi ?

Comme tout bon dossier, nous vous invitons à conserver toutes les traces pouvant attester votre bonne foi dans le cadre d’un litige avec votre assurance comme des photos, des factures mais aussi tous les échanges en courrier avec accusé de réception.

Et si on conserve son logement étudiant pendant l’été en étant absent ?

Pour cette option, renseignez-vous auprès de votre assureur sur la clause d’inhabitation : celle-ci varie d’un contrat à l’autre : cette clause a pour but de définir noir sur blanc la durée pendant laquelle votre logement est couvert même si vous ne l’occupez pas ! En général elle couvre les périodes de grandes vacances mais si vous vous absentez plusieurs mois pour aller faire votre stage à l’étranger par exemple, il faut faire les démarches pour le signaler à votre compagnie d’assurance.

Même si cela peut paraître évident que le risque est moindre quand on n’occupe pas son logement, les coûts pour les assurances pourraient rapidement augmenter en cas de problème : une fuite d’eau minime pourrait causer de gros dégâts si elle n’est pas prise en charge à temps et donc faire chiffrer la facture imputée à la compagnie d’assurance