L'actu Live

Comment calculer les frais de notaire et les baisser ?

© frais de notaire

Afficher Masquer le sommaire

Nos astuces pour faire baisser les frais de notaire

Calculer les frais de notaire : Appelés à tort frais de notaire, les frais d’achat d’un bien immobilier ou frais d’acquisition sont pour une grande part les taxes collectées par le notaire pour le compte de L’État.

Vous avez trouvé le logement qui correspond à vos critères et vous êtes prêt à signer le compromis ? Le prix de vente de votre bien est un critère important, mais il n’est pas le seul. En effet, les frais d’acquisition (frais de notaire et frais d’agence) doivent être calculés et ajoutés au prix de vente du bien, avant d’envisager le compromis.

À la signature d’un acte de vente, le notaire facture des frais d’acquisition, généralement appelés  « frais de notaire » Comprendre le détail de ces frais a son importance, car ils viennent s’ajouter au prix d’achat d’un bien immobilier.

Les frais de notaire se composent

Des droits de mutation
Des honoraires
Des débours

Calculer les frais de notaire

Lors de l’achat d’une maison ou d’un appartement, l’un des critères-clé est bien entendu le prix de vente du bien. C’est en fonction de celui-ci que l’achat de votre bien immobilier pourra être envisagé ou non. Outre le prix initial de l’achat et les honoraires d’agence, il y a également le montant des frais de notaire à prendre en compte.

À lire aussi  Calculer son taux d'endettement avec un simulateur

À quoi correspondent les frais de notaire ?

Les frais de notaire correspondent à 80 % aux droits de mutation, c’est-à-dire aux taxes reversées à l’État et aux collectivités locales. Viennent ensuite, les frais et débours liés à la réalisation des actes et documents pour la vente à proprement parler d’une hauteur d’environ 10 %. Enfin, les émoluments du notaire, qui correspondent à sa rémunération, s’élèvent à 10 % des frais.

Les frais d’acquisition d’un bien immobilier comprennent la Taxe de publicité foncière (TPF) au taux normal pour l’acquisition d’un bien ancien et réduit pour un bien neuf, les frais et débours du notaire et la rémunération de 0.80 % proprement dite sur la valeur du bien.

Baisser les frais de notaire

Faites le calcul des frais de notaire : Une fois le calcul fait vous constatez que les frais de notaire sont calculés en fonction du prix de vente du bien. Vous pouvez donc négocier le prix d’achat à la baisse.  À vous alors de négocier en ce sens.  Hors négociation du prix quelques astuces restent possibles.

  1. – Réduire vos frais de notaire en déduisant les frais d’agence immobilière
  2. – Réduire vos frais de notaire : déduisez le montant du mobilier restant
  3. – Choisissez un notaire qui accorde une remise sur ses honoraires
  4. – Acheter dans le neuf : les frais de notaire sont moins élevées
Calculer les frais de notaire
Calculer les frais de notaire

 

  • Vous pouvez faire baisser le prix en déduisant la valeur du mobilier de cuisine, de celui de la salle de bain, l’électroménager ou encore les meubles de jardin.
  • Vous pouvez également faire chiffrer les travaux dont le bien a impérativement besoin, comme la vétusté des installations électriques, et les faire retirer du montant du prix de vente.
  • Il faut savoir que les frais de notaire ne sont pas les même si vous achetez dans l’ancien ou dans le neuf. En effet, s’ils représentent 7 à 8 % du prix de vente dans l’ancien, ils descendent de 2 à 3 % dans le neuf, ce qui n’est pas à négliger au moment de choisir le bien de vos rêves.
  • En tant qu’acheteur pensez à payer directement les frais d’agence avant l’achat. Le prix du bien ainsi n’est pas augmenté de ces frais et les droits de mutation sont mathématiquement moins élevés.
À lire aussi  L'application Linxo : pourquoi opter pour cette application ?

Faire une simulation des frais de notaire

Différents simulateurs permettent de calculer les frais d’acquisition notamment celui de l’ANIL.

Le résultat d’une estimation des frais de notaire

Pour un bien ancien d’une valeur de 300 000 € en Loire Atlantique le total des frais s’élève à 22 496 €

Résultats : Émoluments TTC du notaire 3 416 € – Droits et taxes 17 419 € – Émoluments de formalités et débours 1 360 € – Contribution de sécurité immobilière 300 € – Total 22 496 €

La vente « acte en main »

Il  existe ce qu’on appelle la vente « acte en main ». Celle-ci ne vous fera pas baisser vos frais de notaire, mais elle vous permettra de les inclure dans le prix de vente du bien, donc dans votre prêt immobilier. En effet, les banques ne prêtent en général pas les frais de notaire et il est parfois difficile d’avoir cette somme en plus d’un apport.

La vente « acte en main » permet au vendeur d’inclure au prix de vente celui des frais de notaire. C’est donc le vendeur qui les paiera une fois la vente conclue. L’acheteur quant à lui déboursera la même somme que s’il avait payé lui-même les frais de notaire, mais il pourra ainsi les inclure dans son prêt immobilier.

Il est à noter que les émoluments du notaire peuvent également être négociés, mais, ne représentent qu’une petite partie des frais de notaire, cette pratique est peu courante et financièrement très peu intéressante pour l’acquéreur.

Pour résumer

Pour calculer les frais de notaire et les frais d’agence, il faut additionner le prix de vente du bien immobilier et les frais d’acquisition (frais de notaire et frais d’agence). Ces derniers comprennent : les honoraires du notaire et de l’agence immobilière, les taxes et les frais de mutation qui sont reversés à l’État.

À lire aussi  Peut-on assurer une voiture qui n'est pas à son nom ?

Les frais de notaire ne sont pas optionnels, ils faut donc les prendre en compte dans son désir d’acquisition. Toutefois, il est possible de les faire baisser de manière notable, notamment via le choix du bien. Le neuf semble donc être une meilleure option, mais il est n’est pas toujours équipé de cuisine et de salle de bain dont le mobilier peut eux aussi faire baisser les frais de notaire.

Vous l’aurez compris, pour réaliser la meilleure affaire immobilière possible, en tant qu’acquéreur il est important de prendre en compte tous les aspects de cette vente et notamment les différences de frais de notaire en fonction des biens en vente.