L'actu Live

Occlusion intestinale chez le chat : tout comprendre !

© occlusion intestinale chez le chat

Afficher Masquer le sommaire

L’occlusion intestinale chez le chat !

L’occlusion intestinale chez le chat représente un trouble assez grave. Quand celle-ci est totale, elle va compromettre sa survie si vous ne lui offrez aucune prise en charge dans un délai de 24 heures au maximum.

Lors de ce problème, il y aura un bouchon qui se formera dans l’estomac ou dans l’intestin du chat et qui va obstruer le passage des gaz ainsi que du bol alimentaire, poussant ainsi vers le haut les matières fécales. Mais comment reconnaître une occlusion intestinale ? Et est-ce possible de s’en prémunir ? C’est bien ce que nous allons voir dans ce qui suit ! Poursuivez donc votre lecture pour le savoir.

Qu’est-ce que l’occlusion intestinale chez le chat ?

On distingue deux types d’occlusions intestinales chez le chat, à savoir :

  • sub-occlusion ou occlusion partielle : cette dernière ne présente pas d’urgence, toutefois, il sera quand même important de rapidement consulter un vétérinaire afin de soulager votre chat, avant que son état ne s’aggrave encore plus ;
  • l’occlusion totale.

Dans le cas de l’occlusion totale, il sera très urgent d’immédiatement intervenir, et ce, car la survie de votre animal sera compromise. Cette dernière a pour conséquence :

  • une déshydratation importante ;
  • un dysfonctionnement cellulaire ;
  • ainsi qu’une diffusion des protéines dans la circulation sanguine, ce qui va entraîner une mauvaise cicatrisation ;
  • une alcalose métabolique ou une augmentation du pH sanguin.
À lire aussi  Mauvaise haleine chez le chat : soignez les problèmes de votre chat

Ce problème est en particulier visible chez les chats souffrant du syndrome du léchage compulsif. L’animal atteint va se lécher de manière incontrôlée et anormale, ce qui aura pour conséquence une ingestion trop importante des poils de son pelage. Les poils vont former, dans son estomac, des boules qu’il lui sera impossible de régurgiter. Elles vont par la suite s’accumuler au niveau de son intestin et provoqueront un bouchon.

Hormis le fait que le chat se lèche excessivement, aucun signe ne sera dans un premier temps visible. Ce ne sera qu’au moment où le chat se mettra à vomir et que ses vomissures auront une odeur de matières fécales que son maître va s’inquiéter.

Les excréments commenceront, à ce stade, déjà à remonter vers son estomac, car ils ont été stoppés de suivre leur circuit naturel à cause du bouchon intestinal. Ainsi, il deviendra impératif de se rendre au plus vite chez le vétérinaire.

Quels sont les symptômes de l’occlusion intestinale chez le chat ?

Quand votre félin est victime d’une occlusion intestinale, plusieurs signes cliniques peuvent se présenter, à savoir :

  • un ventre dur et tendu et ce sera très douloureux à la palpation ;
  • une fièvre plus ou moins forte,
  • des vomissements dont émanent des odeurs de matières fécales ;
  • de la toux ;
  • malgré des épisodes de selles liquides, il y aura une absence de selles ;
  • une anorexie ;
  • une perte de poids sera remarquée ;
  • un état de fatigue générale.

Quand vous constatez l’apparition d’un ou de plusieurs de ces symptômes, vous devez, au plus vite, vous rendre chez votre vétérinaire. Il est très indispensable de consulter dans un délai de 24 heures au maximum, car la vie de votre animal sera engagée s’il souffre d’une occlusion totale.

À lire aussi  Vermifugation chez les chats : procédure pour préserver sa santé !

Est-ce possible de prévenir une occlusion intestinale chez son chat ?

Tous les chats peuvent être confrontés au problème d’occlusion intestinale. Vous devez éviter de laisser des objets que votre chat peut ingérer et qui peuvent provoquer cela à sa portée.

Afin d’éviter la formation de ces boules de poils, vous devriez le brosser de manière régulière, et ce, dans le but d’éliminer une bonne partie des poils morts. Un chat à poils longs doit idéalement être brossé tous les jours, quant aux chats à poils courts, ils doivent l’être, en moyenne, tous les trois jours.

Dans le cas où vous remarquez que votre compagnon se lèche de façon compulsive, vous devez impérativement chercher à connaître la raison. S’il a déjà subi ou qu’il subit toujours un traumatisme ou bien une situation de stress constante, vous devrez essayer d’y remédier ou du moins, de réduire la source du stress au maximum, afin de l’aider à mieux vivre les événements.

Nous vous recommandons de lui poser des jouets pour détourner son attention et l’occuper de façon utile. Vous devrez également lui consacrer du temps pour les caresses ainsi que pour jouer avec lui. Si son comportement ne redevient pas normal, il faudra vous rapprocher du vétérinaire comportementaliste le plus proche.

Il est, par ailleurs, recommandé de donner une alimentation riche en fibres à votre chat, ainsi que de bien l’hydrater, en lui apportant à sa disposition une eau qui soit fraîche et propre en permanence.

Il est très important de veiller à l’état de santé d’un chat victime d’une occlusion intestinale, et ce, afin d’éviter tout risque de récidive.

À lire aussi  Journée internationale du chat, le 8 août